Melaleuca alternifolia

Famille: Myrtaceae. Partie distillée : feuilles. Provenance : Australie.

Tea Tree

Présentation

Cette huile essentielle est produite par un arbre de la famille des Myrtaceae, famille botanique à laquelle appartiennent également les eucalyptus.

Il ne faut pas confondre cette huile essentielle avec d'autres, obtenues à partir d'espèces de Melaleuca différentes et dont les activités ne sont pas identiques : Melaleuca linariifolia (à feuilles linéaires), Melaleuca quinquenervia (niaouli) et Melaleuca cajeputii (cajeput).

Précautions d'emploi spécifiques 
La voie orale est déconseillée. Ataxie, confusion, incoordination motrice sont des symptômes observés en cas de surdosage. 
L’huile essentielle d'Arbre à Thé est généralement bien tolérée diluée par voie cutanée. Cette voie doit rester prioritaire. Il convient d'éviter toute utilisation pure sur la peau sauf rares exceptions. 
Des cas de dermites de contact sont signalés : réactions cutanées
 inflammatoires et allergies.
 
Un lien entre l'oxydation de certains constituants (le paracymène) et l'irritation cutanée est démontré. Il est donc important de bien conserver l'huile essentielle d’arbre à thé à l'abri de la lumière et de l'air.
 
Les mêmes règles de conservation doivent être appliquées aux produits cosmétiques, qui doivent être utilisés sur une période courte. 

Un peu d'histoire... 
Il fut découvert au 18ème siècle grâce aux expéditions du capitaine Cook dans le Pacifique. En 1770, il rapporta des feuilles de cet arbre d'une expédition australienne. On lui donna le nom d'arbre à thé car les marins l'utilisèrent durant le trajet de retour comme succédané des feuilles de thé. 
Les propriétés curatives n'en furent pas connues tout de suite. Traditionnellement, les feuillies sont utilisées dans le traitement des plaies et pour désinfecter l'eau de boisson. L'huile essentielle est obtenue à partir des feuilles fraîches et des jeunes rameaux. 
La distillation à la vapeur d'eau dure en moyenne 3 heures, avec un rendement de 1 à 2%.

De couleur jaune pâle, cette huile essentielle a une odeur fraîche. Avec le temps, elle prend une couleur de plus en plus foncée et peut devenir irritante. À partir de 1920, de nombreux travaux internationaux ont démontré in vitro son action bactéricide (terpinène 1-oI-4).

De nombreuses souches (Staphylococcus aureus, Escherichia coli, Candida albicans, Aspergillus niger ou Trichophyton mentagrophytes) sont détruites.

L'huile essentielle fut encore employée lors de la Seconde Guerre mondiale pour soigner les blessures des soldats australiens. Depuis des dizaines d'années, elle est devenue une panacée, très utilisée dans le cadre des médecines non conventionnelles.

Ses propriétés bactéricides et anti-inflammatoires ont été traditionnellement les plus utilisées, mais de nouvelles données permettent d'en expliquer les mécanismes d'action, d'étudier sa toxicité et de mettre en avant des précautions d'emploi.

Il est important de suivre l'évolution des données pharmacologiques. 

Caractéristiques 
L'arbre à thé pousse dans les régions marécageuses du nord-ouest de l’Australie. Il est caractérisé par son écorce en lanières, des feuilles étroites et duveteuses, et une couleur vert vif.

Principaux constituants :

Tea Tree



Alcools monoterpéniques : terpinène-1-ol-4 (> 30 %) ; alpha-terpinéol (1,5 - 8%);

Carbures monoterpéniques : gamma-terpinène (10-28 %) ; alpha-terpinène (5-13 %) ; paracymène (0,5-12%) ;

Époxydes monoterpéniques : 1-8 cinéole (< 15 %)...



Principales propriétés 
Bactéricide majeure (alcools monoterpéniques). 
L'huile essentielle d'arbre à thé est en général bactéricide, mais également bactériostatique à plus faible concentration. La destruction des bactéries est observée à partir d'une concentration de 1% en huile essentielle. Elle se fait également par contact sur la peau humaine. Elle est très utilisée en dermatologie. 
L'huile essentielle d'arbre à thé détruit des micro-organismes résistants aux antibiotiques. 
Il semblerait qu’une utilisation répétée d’huile essentielle d’arbre à thé à dose non bactéricide (dose très faible) contribue au développement de résistances aux antibiotiques lors d'infections 
Antifongique à large spectre : Elle est active sur les champignons responsables de nombreuses mycoses (candidoses, pied d'athlète, onchomycoses). Des usages thérapeutiques sont envisageables, par contact cutané ou par vaporisation. 
À partir d'une concentration en huile essentielle de 0,25% il y a altération de la fluidité membranaire. 
Antivirale (alcools monoterpéniques) : Elle agit sur de nombreux virus dont celui de l'herpès (HSV), celui de la grippe (Influenza). Elle est utilisée avec succès dans le traitement des Papilloma virus humains... , 
Antiprotozoaire : elle agit sur les Trichomonas vaginalis, responsables d'infections vaginales, 
Antiparasitaire (alcools et carbures monoterpéniques), elle est active sur les parasitoses de la peau et de l'intestin : poux, acariens, mites, tiques, ascaris (vers intestinaux)... , 
Immunostimulante (alcools monoterpéniques), elle renforce les défenses immunitaires, 
Anti-inflammatoire et anti-oxydante. 

L'huile essentielle d'arbre à thé n'est pas seulement anti-inflammatoire par son action anti-oxydante. Elle réduit également laprolifération des cellules anti-inflammatoires sans affecter leur capacité à secréter des cytokines anti-inflammatoires.

Elle est très utilisée en dermatologie. Une première étude in vivo met également en avant l'action antihistaminique de l'huile essentielle d'arbre à thé dans les inflammations cutanées.

Elle est anti-inflammatoire sur un eczéma de contact à une dilution supérieure à 5 %.
 Des tests sont effectués, montrant que le remplacement des corticoïdes par des huiles essentielles à action anti-inflammatoire telle que l'huile essentielle d'arbre à thé semble envisageable. Elle permet de traiter une dermatite atopique, une dermatite de contact, un psoriasis.. 

Les principales indications 
Infections diverses (bactériennes, fongiques et virales) :

ORL : sinusite, angine, bronchite, rhinopharyngite, otite...Buccales : aphtes, abcès, caries, gingivite, stomatites...Cutanées : acné, abcès...Urinaires : cystite ;
 Vaginales : vaginites bactériennes ; Dermatoses : psoriasis ;
 Grippe ;
 Herpès labial, herpès génital. Mycoses cutanées (onychomycoses...), vaginales, digestives et buccales.


L'huile essentielle d’arbre à thé permet de prévenir les mycoses buccales lors de traitements anticancéreux.

Piqûres d'insectes et démangeaisons;

Renforcement de l'hygiène buccale, par une limitation de la formation de la plaque dentaire (solution à 0,35 %). Une solution à 0,2 % peut être utilisée pour l'hygiène buccale quotidienne. Un effet rémanent de deux semaines est observé à l'arrêt du traitement ;

Accompagne les traitements de radiothérapie (elle limite l’inflammation et régénère le tissu cutané). Mais ce n'est pas la plus utilisée car elle est parfois irritante ;

Éloigne et détruit les parasitaires (gale, tiques, teignes, acariens...) ;

Produits d'hygiène, de cosmétique... ; Usage Vétérinaire (dermatites, parasitoses) ;

Tea TreePédiculose, en association avec la lavande fine ; Soins des peaux grasses et des cheveux gras;

NB : Des tests de diffusion en milieu hospitalier pour la prévention des maladies nosocomiales sont en cours d'étude. 

Modes d'utilisation 
Voies principales : 
Diffusion atmosphérique. Son odeur étant peu agréable, il est préférable de lui associer une essence ou une huile essentielle à odeur agréable marquée;

Voie cutanée diluée. Par voie cutanée, l’activité anti-infectieuse (bactéricide, antivirale, antifongique) est efficace à partir d'une dilution de 5%; 
Sauna facial.


Voie exceptionnelle : Voie orale (diluée). Par voie orale, à des doses inférieures à 10 ml par jour (qui sont cependant des doses élevées).

La voie orale est utilisée sur avis médical et à éviter en automédication. Il existe peu d'études sur la toxicité systémique de cette huile essentielle par voie orale.

Ne pas dépasser 3 gouttes d'HE par jour (1 goutte équivaut à environ 40 mg). La durée du traitement doit être comprise entre 5 et 7 jours. 

Important : 
Les indications de soin présentées dans cet article ne sont pas des prescriptions médicales. Nous ne sommes pas médecin. Ce sont des informations issues de publications. 
Si vous souhaitez un traitement personnalisé à base d'huiles essentielles, nous vous invitons à consulter des spécialistes en aromathérapie.